Notre histoire

Le 28 juillet 2005, notre fils Cillian, âgé de 7 ans était victime d'un accident de la route alors qu'il participait à une sortie avec le centre aéré.

Perdre son enfant, cela n'arrive pas qu'aux autres…
Nous pouvons malheureusement en témoigner.

Nous étions une famille unie et heureuse : deux beaux garçons plein de vie, des projets plein la tête… Et puis il y a eu ce jour où tout a basculé.

Le choc !
Nous nous sommes retrouvés seuls face à la douleur, face aux préparatifs des obsèques, face à l'absence de notre petit Cillian.
Ensuite il a fallu annoncer le décès aux différentes administrations : mairie, Sécurité Sociale, Caisse d'allocation familliale, Mutuelle, entreprises, assurances, école, etc; des lettres répétitives et des papiers à n'en plus finir.

Faire face !
Faire face à cette terrible douleur ............et puis très vite faire face aux déboires administratifs. Voir l'article du Dauphiné Libéré du 10/09/05.
Cillian a été rayé de tous les documents officiels, le congé parental qui nous avait été octroyé pour notre deuxième enfant âgé de 2 ans a été supprimé. Motif : le foyer n'est plus composé que d'un seul enfant.

Une deuxième mort administrative, inacceptable pour des parents !

Nous avons tenté dans un premier temps de faire intervenir des politiques locaux. A l'initiative du député Patrick Labaune, une question écrite concernant la reconnaissance de l'enfant à été posée à l'Assemblée Nationale. Voir la Question écrite du JO du 29/11/05.
Mais cette question est restée bloquée depuis décembre 2005. Pas assez médiatique ?
Une 2ème sera initiée en novembre 2007.

C'est pour cela que nous avons décidé de créer l'association Cillian. Nous voulons faire changer les choses !